FÉDÉRATION ANNA LINDH ITALIA - ONLUS

La Federazione Anna Lindh Italia, à but non lucratif, partage les objectifs de la Fondation Anna Lindh créée en 2004 par la Commission européenne en collaboration avec les 42 pays euro-méditerranéens.
Le but de la Fédération est de promouvoir, soutenir et mettre en œuvre l'interaction culturelle et sociale entre l'Italie et les pays euro-méditerranéens dans différents domaines d'action, y compris: l'art, l'architecture, l'archéologie, l'environnement, l'artisanat, les jeunes, les femmes, les droits de l'homme , les migrants, les métiers d'art, l'emploi, la formation, l'éducation, la garde des enfants, les sports, le dialogue inter-religieux, le droit, la musique, la culture alimentaire, l'autonomisation, la tradition, le tourisme, la solidarité sociale, les échanges économiques et culturels, de l'artisanat d'art.
En particulier, la Fédération entend mettre en œuvre des initiatives en faveur des jeunes visant notamment à rétablir leur espoir et la confiance en promouvant le «vraie», le «beau» et le «bon».

La Fondazione Mediterraneo et la Federazione Anna Lindh Italia ont participé au séminaire sur le thème "STRATÉGIES DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU CENTRE HISTORIQUE: NAPLES, FLORENCE ET BARCELONE EN COMPARAISON", soulignant l'urgence d'éviter la destruction des centres historiques et avec elle la mémoire des anciens métiers et connaissances..

Lire la suite : ...

Le président Michele Capasso a participé à Barcelone au début des célébrations du 25e anniversaire du processus de Barcelone promues par l'Union européenne et les pays partenaires méditerranéens pour un partenariat politique, culturel, scientifique et social.
"La Fondazione Mediterraneo a été et est le protagoniste de ce processus -
a déclaré le président Capasso - ayant mené les principaux événements et actions depuis sa naissance en 1995: des forums civils Euromed aux conférences euro-méditerranéennes jusqu'aux dernières initiatives telles que le Musée de la paix. et la Méditerranée. Le processus de Barcelone a été une occasion importante qui nous aide à réfléchir sur ce qui a été accompli, mais surtout sur les défis qui nous attendent dans un avenir proche".

Lire la suite : ...

À l'occasion de la Fête dédiée à San Giovanni Bosco, de nombreuses initiatives ont eu lieu au Musée de la Paix: rencontres de jeunes, visites des itinéraires émotionnels dédiés à Don Bosco, prières communes dans la Chapelle avec les reliques de Don Bosco et de Mère Mazzarello.
A cette occasion, une célébration de la Sainte Messe a été célébrée avec un moment de prière et de réflexion sur le travail de Don Bosco pour les jeunes
.

Lire la suite : ...

La Fondazione Mediterraneo et la Fédération Anna Lindh Italia ont participé au séminaire organisé par le département des affaires étrangères de la DEMA intitulé "LA RÉFORME DE LA CITOYENNETÉ ENTRE IUS SOLI ET IUS CULTURAE".
Après les discours d'
Alessandra Sardu, Luigi De Magistris, Sandro Ruotolo et d'autres intervenants, le président Michele Capasso a souligné l'importance de planifier et d'agir en se référant au scénario global de 2050 afin de proposer des solutions cohérentes avec les grandes conditions climatiques, démographiques et problèmes sociaux qui nous attendent dans un avenir très proche.

Lire la suite : ...

Roberta Santaniello, directrice de la région Campanie et vice-présidente de l'Assemblée régionale de Campanie du Parti démocrate, a signé l'appel de la Fondation méditerranéenne pour "LES FEMMES ACTRICES DU DIALOGUE" intitulé "KĪMIYYA".
Le programme est conçu et mis en œuvre par la Fondation pour la Méditerranée, en collaboration avec 12 réseaux nationaux de la "Fondation Anna Lindh" (Albanie, Algérie, Bosnie-Herzégovine, Espagne France, Italie, Malte, Mauritanie, République tchèque, Lituanie, Slovénie, Tunisie) et avec les principales institutions internationales (ONU, Parlement européen, Conseil de l'Europe, etc.).
WOMAN est le principal "promoteur" des liens entre les sociétés civiles: en soutenant sa formation, son éducation et son accès à de nouveaux outils et nouvelles technologies numériques, il sera possible de faciliter la mise en œuvre du dialogue interculturel dans la région euro-méditerranéenne et réduire les migrations et les causes des conflits.
Le nom KĪMIYYA a été choisi parce que dans les anciennes langues méditerranéennes (amharique, arabe, grec et autres) il signifie "embrasser", "fusionner", "se réunir", "partager", "fusionner".
809 les premières femmes signataires au monde à ce jour, y compris les lauréates du prix Nobel, les femmes ayant des responsabilités gouvernementales, les femmes de la culture et de la science et ainsi de suite pour une longue liste à laquelle s'ajoute aujourd'hui le nom de Roberta Santaniello
.

Lire la suite : ...