LA FONDATION MEDITERRANEO ET LES ETATS-UNIS DU MONDE ENSEMBLE POUR AIDER LA TURQUIE ET LA SYRIE

Le professeur Michele Capasso - Secrétaire Générale des "États-Unis du Monde" et Président de la "Fondazione Mediterraneo" - a communiqué l'engagement des "États-Unis du Monde" et de la Fondation à aider concrètement les populations de Turquie et de Syrie victimes de le fort tremblement de terre qui a détruit des maisons, des vies, des villes.
"En ce moment difficile pour l'histoire de l'humanité - guerres, pandémies, injustices sociales, destruction de la création, changement climatique - ce terrible tremblement de terre doit aussi être un avertissement pour rassembler toutes les forces pour des actions de solidarité, de coopération et d'aide. Ce n'est qu'ensemble - a conclu Capasso - que nous pourrons surmonter les défis imposants qui nous attendent".

Lire la suite : ...

CONDOLÉANCES POUR LE DÉCÈS DE KHALID BIN KHALIFA BIN DAIJ AL KHALIFA : AMBASSADEUR DES ÉTATS-UNIS DU MONDE

Le Secrétaire Général Pr. Michele Capasso, le président du Conseil des ambassadeurs prof. Abdelhak Azzouzi, les membres du Conseil d'administration, les membres des "Etats-Unis du Monde" et de la "Fondazione Mediterraneo", les chefs des antennes et des sections autonomes expriment leurs profondes condoléances pour le décès prématuré du Dr Shaikh Khalid bin Khalifa bin Daij Al Khalifa, décédé le vendredi 27 janvier 2023 à l'âge de 65 ans.
Membre de la famille régnante, Al Khalifa était l'un des principaux Bahreïnis à soutenir fermement le dialogue interreligieux.
En septembre 2020, il a appelé à la paix et à la coexistence entre toutes les religions, sectes et peuples et a reçu de nombreux Juifs lors de leurs visites au Royaume de Bahreïn, jouant un rôle important dans la coexistence pacifique. Il faisait également partie des personnalités qui planifiaient la première visite historique du pape François à Bahreïn en novembre 2022.
Jusqu'à sa mort, Al Khalifa était vice-président du conseil d'administration et directeur exécutif du Centre culturel ISA, une institution nationale affiliée à la Cour royale de Manama. Depuis mars 2018, il est également président du conseil d'administration du King Hamad Global Center for Peaceful Coexistence.
« Certains pays créent des centres de tolérance et de coexistence pacifique pour avoir une coexistence pacifique dans leur pays », a déclaré Al Khalifa à The Media Line en 2020. « Bahreïn est tout le contraire. Nous avons eu une existence paisible pendant de nombreuses années - des centaines d'années - et nous aimerions le refléter dans le monde à travers notre centre et à travers les États-Unis du Monde dont je suis honoré de faire partie ».
Michele Capasso et Pia Molinari rappellent la visite au siège de la Fondazione Mediterraneo et des États-Unis du Monde en mai 2018, à l'occasion du Prix Méditerranéen de la Culture qui lui a été décerné  avec le titre d'"Ambassadeur des États-Unis du Monde".

Lire la suite : ...

ITALIAN MODEL UNITED NATION

Trois cents élèves de différentes écoles de Campanie se sont réunis pendant deux jours au siège des "États-Unis du Monde" pour la rencontre "Italian Model United Nation", organisée par l'association United Network sous le patronage des "États-Unis du Monde" et en collaboration avec la Fondazione Mediterraneo et le Musée de la Paix - MAMT.
À cette occasion, tous les étudiants participants et le personnel de l'UNA ont été nommés "États-Unis des évêques du Monde".

Lire la suite : ...

UNE NOUVELLE SECTION DU MUSÉE CONSACRÉE AU VERRE D'ART

Lors d'une visite du Musée de la Paix - MAMT et du siège des Etats-Unis du Monde, les invités du Dr. Antonio Romano et les responsables de l'entreprise de design intégré Athena ont pu apprécier la beauté des parcours émotionnels, qui font partie du patrimoine de l'humanité.
À cette occasion, le collectionneur de verre d'art Sandro Pezzoli a annoncé son intention de faire don au musée et aux États-Unis du Monde d'une partie importante de sa collection de pièces provenant du monde entier.
À cette occasion, le professeur Andrea Zepponi a fait don de quelques exemplaires de son livre "Virginia Colombati, maestra di belcanto" (Marsilio Editore) et s'est produit au piano.

Lire la suite : ...

GIANMARCO FINIZIO, ALIAS "GUASTO", EN VISITE AU MUSÉE

Gianmarco Finizio, alias "Guasto", a visité le Musée de la Paix et, en particulier, la section consacrée à Pino Daniele.
Il est né à Naples en 1990 et a commencé à jouer de la guitare et à écrire des chansons lorsqu'il était très jeune, au collège, en suivant un cours de musique expérimentale.
Entre un travail et un autre, comme animateur dans des villages, livreur "sur un vélo non électrique", interprète dans divers clubs, il commence à autoproduire ses premiers morceaux, avec le DJ Fabio Stingo, avec qui il entame un voyage musical d'auteur techno/funk.
Jusqu'à présent, il a sorti deux singles, le premier "In what sense ?", produit par Mauro Spenillo (aka Socio M), qui, après l'avoir découvert, a impliqué Antonio De Carmine Principe dans le projet, avec qui ils ont produit le deuxième single "Che c'hai d'accendere ?" (NyNa City 91 record / Artist First).
"Funkyland" est le nouveau single de Guasto, disponible à la radio et en version numérique. La chanson est un conte qui nous fait voyager sur une planète faite de grooves, rhodes, basse et guitare fender, synthés, cordes, rappelant les sons d'un style bien défini, au milieu de diverses citations musicales célèbres où l'on retrouve George Benson, Bee Gees, Diana Ross, EWF, Kool and the Gang, en passant par Jovanotti et en respirant quelques atmosphères napolitaines proches de Pino Daniele. En plus d'être un hommage à certains des géants de ce style de musique, la chanson nous projette dans ce merveilleux pays idéal, où nous pouvons nous réfugier, danser et danser en toute liberté "dans cette réalité minable".
Il fait partie des lauréats de l'édition 2020 du concours "Area Sanremo". Au Musée, il a interprété certaines des chansons de Pino.

Lire la suite : ...

MESSAGE POUR LA NOUVELLE ANNÉE

Le professeur Michel Capasso - Secrétaire Générale des "États-Unis du Monde" et président de la "Fondazione Mediterraneo" - a adressé, comme à son habitude, un message pour la nouvelle année 2023.
L'espoir est que cette année nous pourrons parvenir à une trêve et puis à la paix en Ukraine et dans d'autres parties du monde grâce à l'amélioration de la diversité.
«Ce n'est qu'en abordant, résolvant et harmonisant la diversité, les conditions de misère, d'ignorance et d'injustice dans le monde - dit le prof. Capasso - il est possible d'éteindre les foyers de discorde, d'émeute, de haine; il faut comprendre que les diversités, si elles s'harmonisent, constituent une force et une source d'enrichissement pour toute l'humanité, se complétant au lieu de s'opposer. Il ne s'agit pas de poursuivre un système d'harmonie universelle, comme le souhaitaient Fourier ou Leibniz, car nous sommes partis d'une harmonie universelle préétablie : les grandes inégalités existant entre nos frères et sœurs dispersés à travers le monde exigent notre engagement à les harmoniser. Sur ce thème, il convient de proposer un exemple : si dans un orchestre chacun jouait seul, une « cacophonie » se produirait ; si tous les instruments étaient identiques, ce serait la « monotonie » ; l'inégalité des instruments et l'harmonisation des sons est bien meilleure pour arriver à une grande ‘symphonie universelle’ ».

Lire la suite : ...

56e JOURNÉE MONDIALE DE LA PAIX

Les "États-Unis du Monde" ont organisé et participé dans différentes villes des 5 continents à la "56ème Journée Mondiale de la Paix" apportant l'expérience de 35 ans du programme "La paix c'est l'action".
A cette occasion, le secrétaire général prof. Michele Capasso a rappelé les paroles du Pape François dans son message intitulé : Personne ne peut se sauver seul. Repartir du Covid-19 pour tracer ensemble des chemins de paix.
« Saint Paul exhorte constamment la communauté à la vigilance, à la recherche du bien, de la justice et de la vérité : « Ne dormons donc pas comme les autres, mais soyons vigilants et soyons sobres » (5, 6). C'est une invitation à rester éveillé, à ne pas s'enfermer dans la peur, la douleur ou la résignation, à ne pas céder à la distraction, à ne pas se décourager mais plutôt à être comme des sentinelles capables de rester éveillées et de saisir les premières lueurs de l'aube, surtout dans le plus sombre. Le Covid-19 nous a plongés en pleine nuit, déstabilisant notre vie ordinaire, bouleversant nos plans et nos habitudes, bouleversant l'apparente quiétude des sociétés même les plus privilégiées, générant désorientation et souffrance, causant la mort de nombre de nos frères et sœurs.
… Certes, ayant expérimenté de première main la fragilité qui distingue la réalité humaine et notre existence personnelle, nous pouvons dire que la plus grande leçon que Covid-19 nous laisse en héritage est la prise de conscience que nous avons tous besoin les uns des autres, que notre plus grand trésor, quoique plus fragile encore, est la fraternité humaine, fondée sur la filiation divine commune, et que nul ne peut sauver seul. Il est donc urgent de rechercher et de promouvoir ensemble les valeurs universelles qui tracent le chemin de cette fraternité humaine. Nous avons également appris que la confiance placée dans le progrès, la technologie et les effets de la mondialisation a non seulement été excessive, mais s'est transformée en une ivresse individualiste et idolâtre, sapant la garantie souhaitée de justice, de concorde et de paix. Dans notre monde qui tourne à 2 vitesses, bien souvent les problèmes généralisés de déséquilibres, d'injustices, de pauvreté et de marginalisation alimentent les maux et les conflits, et génèrent des violences voire des guerres.
… Si, d'un côté, la pandémie a fait ressortir tout cela, de l'autre, nous avons pu faire des découvertes positives : un retour bénéfique à l'humilité ; une réduction de certaines revendications consuméristes ; un sens renouvelé de la solidarité qui nous incite à sortir de notre égoïsme pour nous ouvrir à la souffrance des autres et à leurs besoins ; ainsi qu'un engagement, parfois véritablement héroïque, de nombreuses personnes qui se sont dépensées pour que chacun puisse mieux surmonter le drame de l'urgence. De cette expérience est née une prise de conscience plus forte qui invite chacun, peuples et nations, à remettre le mot « ensemble » au centre. En effet, c'est ensemble, dans la fraternité et la solidarité, que nous construisons la paix, garantissons la justice, surmontons les événements les plus douloureux. Les réponses les plus efficaces à la pandémie ont en effet été celles qui ont vu des groupes sociaux, des institutions publiques et privées, des organisations internationales unies pour répondre au défi, laissant de côté les intérêts particuliers. Seule la paix qui vient de l'amour fraternel et désintéressé peut nous aider à surmonter les crises personnelles, sociales et mondiales".

Lire la suite : ...

ENNIO AU MUSÉE PARMI LES ÉMOTIONS DE PINO DANIELE

Ennio, originaire de Benevento, a toujours été un fan de Pino Daniele. Il l'a démontré lors d'une longue visite au Musée de la Paix du MAMT, dans l'espace "Pino Daniele Alive". Tant de chansons, tant d'émotions...

Lire la suite : ...

JOURNÉE INTERNATIONALE DU VOLONTARIAT. LA MEILLEURE MÉDECINE POUR SE SOIGNER ET SOIGNER LA SOCIÉTÉ

Les "États-Unis du Monde" ont promu la "Journée Internationale des Volontaires" dans différentes villes des 5 continents: Le président de la Commission "Volontariat et droits de l'homme" Giuseppe Lumia a déclaré dans son message:
« Le volontariat moderne est une expérience concrète qui marque profondément la vie. Guérissons-nous de mille maux qui nous brutalisent souvent : l'apathie, la solitude, l'ennui, l'égoïsme, l'indifférence. Il exalte aussi les belles vertus que, creusant, creusant, nous avons tous en nous et que nous négligeons souvent: proximité, envie de faire, don, gratuité, dévouement, altruisme, capacité à « sortir ensemble des difficultés ». Le volontariat moderne et organisé est aussi la bonne expérience pour soigner les maux de la société qui sont malheureusement nombreux : haine, discrimination, violence, guerres, inégalités, changement climatique, mais aussi désengagement les uns envers les autres et envers le contexte social et environnemental.
En effet, le volontariat moderne et organisé favorise la participation, le partage, la planification, la fraternité et les relations.
C'est pourquoi le volontariat moderne et organisé met en jeu de hauts profils démocratiques et politiques de manière participative qui veut supprimer les causes du malaise ou de la marginalisation auxquelles nous nous consacrons passionnément.
Mon professeur et ami frère, Luciano Tavazza, a toujours témoigné : "pas des héros, mais des citoyens". Ce n'est pas rien, surtout en ces temps troublés.
Je recommande la lecture de deux livres : "La cité de la joie", de Dominique Lapierre, dont nous pleurons aujourd'hui la disparition, et justement "Pas des héros, mais des citoyens", de Luciano Tavazza.
Je me souviens aussi du lien pour signer l'appel au Président de la République - préparé par l'association Luciano Tavazza, liée aux "Etats-Unis du Monde" - pour relancer le rôle du volontariat organisé".

Lire la suite : ...

LES ÉTATS-UNIS DU MONDE PARTICIPENT À LA JOURNÉE MONDIALE DES PAUVRES

Les "Etats-Unis du Monde" ont organisé et participé dans différentes villes à la "Journée mondiale des pauvres", que le pape François a consacrée cette année au thème "Jésus-Christ s'est fait pauvre pour vous" (voir 2 Co 8, 9) , titre du Message publié le 14 juin 2022.
« Le Pape Bergoglio - a déclaré le SG Michele Capasso - à partir de l'actualité tragique du conflit en Ukraine, de l'insensé de la guerre (plusieurs fois définie par lui comme "folie"), identifie trois voies pour vivre une solidarité responsable.
La première est de rejeter toute forme de "laxisme qui conduit à des comportements incohérents" et dit que c'est "un thème qui revient souvent dans le magistère du Pape parce que c'est une condition culturelle qui est le résultat d'une laïcité exaspérée qui enferme les gens à l'intérieur une muraille de Chine sans aucun sens de la responsabilité sociale, avec l'illusion de vivre une existence heureuse mais en fait éphémère et sans fondement ».
La deuxième voie est celle d'assumer la solidarité comme forme d'engagement social et chrétien. Le pape François dit : « La solidarité, c'est précisément cela : partager le peu que nous avons avec ceux qui n'ont rien, afin que personne ne souffre. Plus le sens de la communauté et de la communion en tant que mode de vie grandit, plus la solidarité se développe… ». De nombreux pays au cours des dernières décennies, dit le prélat, ont fait des progrès grâce aux politiques familiales et aux projets sociaux, alors le moment est venu de partager ce "patrimoine de sécurité et de stabilité", pour que personne ne se retrouve dans la pauvreté. Au centre de cet esprit de partage se trouve la valeur accordée à l'argent et l'usage qui en est fait.
La troisième étape est la proposition contenue dans le titre de cette VIe Journée Mondiale des Pauvres. Elle est tirée de la deuxième lettre de Paul aux chrétiens de Corinthe : « Jésus-Christ s'est fait pauvre pour vous ». Le contexte de la Lettre de l'Apôtre est celui de la collecte de fonds pour soutenir les pauvres de la communauté de Jérusalem. Hier comme aujourd'hui il est important de donner une continuité à la générosité. "La solidarité, en fait, c'est précisément cela - poursuit le pape François dans le message - partager le peu que nous avons avec ceux qui n'ont rien, afin que personne ne souffre. Plus grandit le sens de la communauté et de la communion en tant que style de vie, plus la solidarité se développe […]. En tant que membres de la société civile, nous maintenons vivant l'appel aux valeurs de liberté, de responsabilité, de fraternité et de solidarité".

Les "Etats-Unis du Monde" trouvent dans leur "Constitution" dans la charité, la foi et l'espérance le fondement de l'être et de l'agir de tous les habitants avec la devise "TERRE ET PAIX".

Lire la suite : ...