Kimiyya ||Le Donne Attrici del Dialogo (FR)

Les Femmes Actrices du Dialogue

L'Action commune « KĪMIYYA. Les Femmes Actrices du Dialogue » est idée et réalisée  par la Fondazione Mediterraneo, en collaboration avec 12 Réseaux nationaux de la Fondation Anna Lindh: Albanie, Algérie, Bosnie-Herzégovine, Espagne, France, Italie, Malte, Mauritanie, République Tchèque, Lituanie, Slovénie, Tunisie.
L’Action veut recueillir et approfondir le travail accompli jusqu'à présent, en formulant des recommandations et des lignes opérationnelles concrètes.
La Femme est la principale «promotrice» des connexions entre les sociétés civiles: en soutenant sa formation, l'éducation et l'accès aux nouveaux outils des nouvelles technologies numériques, on pourra faciliter la mise en œuvre du dialogue interculturel dans la région euro-méditerranéenne et réduire les migrations et les causes des conflits.
Le nom KĪMIYYA a été choisi parce que dans les anciennes langues de la Méditerranée (amharique, arabe, grecque et d’autres langues) il signifie «embrasser», «fondre», «mettre ensemble», «réunir», «partager», «mélanger».

Le préfet de Chieti, Giacomo Barbato, a signé le manifeste de KIMIYYA sur les droits des femmes.

Lire la suite : ...

La Fondazione Mediterraneo et le Musée de la Paix - MAMT ont accueilli - dans le cadre d'un partenariat - les participants au projet "Bridge over open minds (Boom)" coordonné par l'Institut national complet "Adelaide Ristori" de Naples dans le cadre du programme Erasmus+.
Les enseignants, appartenant à des écoles italiennes, roumaines, croates et polonaises, ont été accueillis par le président Michele Capasso, qui a remis une copie du "Totem de la Paix" du sculpteur Mario Molinari au directeur de l'Institut Ristori Immacolata Iadicicco.

Lire la suite : ...

La Fondazione Mediterraneo et le Musée de la Paix - MAMT ont accueilli - dans le cadre d'un partenariat - les participants au projet "Bridge over open minds (Boom)" coordonné par l'Institut national complet "Adelaide Ristori" de Naples dans le cadre du programme Erasmus+.
Les enseignants, appartenant à des écoles italiennes, roumaines, croates et polonaises, ont été accueillis par le président Michele Capasso et ont signé le manifeste "Kimiyya", dans lequel ils partagent l'action de ce programme de la Fondazione Mediterraneo pour la défense des droits des femmes.

Lire la suite : ...

Teresa Rampulla signe le manifeste "Kimiyya" pour la défense des droits des femmes.

Lire la suite : ...

Le Kirghizistan, à la frontière avec la Chine et le long de la route de la soie, a rejoint le projet Kimiyya pour la défense des droits des femmes.
Le Manifeste de Kimiyya a été signé par Zamira Belekova, présidente de "l'Association des femmes kirghizes".

Lire la suite : ...

Le message des femmes de KIMIYYA pour la défense des droits et la promotion de l'égalité des sexes et de la justice sociale est également diffusé dans l'espace.
La ministre de la Culture d'Asgardia, Olimpia Niglio, rend visite à la Fondazione Mediterraneo, signe le Manifeste KIMIYYA et espère que ce message pourra être diffusé à toutes les femmes d'Asgardia, le royaume de l'espace créé en 2013 par l'UNESCO et d'autres instances.

Lire la suite : ...

The professor András Szöllősi-Nagy, one of the leading experts on water resources and UNESCO head, signed the Kimiyya Manifesto for the defense of women's rights.

Lire la suite : ...

Michela Miletto, Coordinatrice adjointe du programme des Nations Unies pour le WWAP, a visité la Maison des Alliances et a signé le manifeste de KIMIYYA pour la défense des droits des femmes. Elle se présente dans le programme "Eau et femmes" de KIMIYA avec une série d'initiatives.
Le président Capasso a remercié et s'est déclaré satisfait de cette proposition.

Lire la suite : ...