JOURNÉE MONDIALE DE L'ENVIRONNEMENT 2023

La "Journée Mondiale de l'Environnement 2023", instituée par les Nations Unies il y a 50 ans, le 5 juin 1973, s'est tenue au siège des États-Unis du Monde et de la Fondazione Mediterraneo.
"Éliminer la pollution plastique" est le slogan-appel avec trois mots d'ordre : recycler, réutiliser et réduire.
Le message est clair : le monde étouffe sous le plastique et il faut agir maintenant.
"Chaque année, l'humanité produit environ 430 millions de tonnes de plastique", a déclaré le secrétaire général, le professeur Michele Capasso, dans son message, "dont la moitié est conçue pour n'être utilisée qu'une seule fois. Sur ce total, moins de 10 % sont recyclés et on estime que 19 à 23 millions de tonnes finissent chaque année dans les lacs, les rivières et les mers, soit presque autant que le poids de 2 200 tours Eiffel réunies : si aucune mesure n'est prise rapidement, la production annuelle de plastique pourrait tripler d'ici à 2060".
Le plastique est partout : dans le sol, les mers, les rivières, les lacs, l'air, les aliments. S'il profite à l'humanité, son impact sur tous les êtres vivants et les habitats est de plus en plus dévastateur. Chaque personne semble consommer plus de 50 000 particules de plastique par an (beaucoup plus si l'on tient compte de l'inhalation) et les dommages causés aux espèces et à la santé humaine sont (presque) irréversibles. La pollution plastique dans la nature - explique le WWF - a dépassé la "limite planétaire", au-delà de laquelle il n'y a plus de garantie que les écosystèmes offrent des conditions favorables à la vie.
Cette pollution pourrait être réduite de 80 % d'ici 2040 si les pays et les entreprises modifiaient profondément leurs politiques et leurs marchés en utilisant les technologies existantes.
Les États-Unis du Monde ont partagé et confirmé les données du rapport en indiquant des solutions basées sur les 3 R : la réutilisation (qui permettrait de réduire la pollution de 30 % au cours des 17 prochaines années) ; le recyclage (qui permettrait de réduire la pollution de 20 % supplémentaires et jusqu'à 50 % en éliminant les subventions aux combustibles fossiles et en renforçant les directives visant à améliorer la recyclabilité) ; et la réutilisation (qui permettrait de réduire la pollution de 17 % grâce à l'utilisation de matériaux de substitution).
Deux scénarios possibles ont été modélisés : le premier, intitulé "Trop peu, trop tard", reflète notre trajectoire actuelle. Selon ce schéma, les questions à poser d'urgence sont les suivantes : "Que se passera-t-il si les sociétés continuent à suivre le même rythme, en fixant des objectifs mais sans prendre de mesures collectives fortes ? Franchirons-nous des points de non-retour irréversibles, menaçant les fondements du climat stable de la Terre ? L'accroissement des inégalités entraînera-t-il une aggravation des tensions sociales ?"    
Le deuxième scénario, intitulé "Un pas de géant", suppose que les sociétés s'engagent sur une nouvelle voie vers un monde durable d'ici à 2050. Mais les questions à poser sont les suivantes : "Et si nous reconfigurions radicalement nos économies, nos systèmes énergétiques et alimentaires de manière à ce qu'ils fonctionnent à la fois pour les personnes et pour la planète ? Pouvons-nous éviter les pires conséquences du changement climatique et accroître la résilience de nos sociétés face aux chocs ? Pouvons-nous mettre fin à l'extrême pauvreté, en garantissant une alimentation saine et l'accès à une éducation et à des soins de santé de qualité pour tous ?   
Alors : continuer dans la même direction qu'aujourd'hui ou redresser le cap de la planète ? "Il n'y a plus de temps à perdre", s'accordent à dire les scientifiques. D'autant que cette Terre "est la seule que nous ayons" : c'est pourquoi les États-Unis du monde ont choisi comme devise "TERRE ET PAIX".

Lire la suite : ...

FETE DE LA RÉPUBLIQUE ITALIENNE

Le Tricolore a été agité au siège des États-Unis du Monde et de la Fondazione Mediterraneo à l'occasion de la "Fête de la République Italienne".
La ville de Naples a célébré le la Fête de la République par une cérémonie sur la Piazza Plebiscito. C'est là, en présence du préfet Claudio Palomba, du maire Gaetano Manfredi, du secrétaire général des États-Unis du Monde Michele Capasso et des plus hautes autorités civiles, religieuses et militaires, que s'est déroulée la cérémonie de lever du drapeau.
L'événement a été ouvert par le Children's Voices Choir du théâtre San Carlo, qui a interprété des airs d'opéra célèbres.
"Nous sommes très heureux de la présence des enfants", a déclaré le préfet Palomba, "c'est avant tout une fête pour eux et elle a été construite dans cette optique. C'est une période difficile pour tout le monde, mais nous devons travailler pour la cohésion et la coopération, comme l'a dit le Président de la République, M. Mattarella".
L'interforce a été déployée sur la place et le préfet a lu le message du chef de l'État. Notre ville est une médaille d'or de la valeur militaire pour la grande résistance qu'elle a opposée au nazisme-fascisme", a rappelé le maire Manfredi, "et je crois qu'aujourd'hui est un très beau jour parce qu'il unit une ville en pleine splendeur à une ville qui s'engage de plus en plus sur le plan démocratique".
À la fin de la cérémonie, le personnel du commandement des pompiers de la province de Naples, accompagné par les notes de l'Hymne de joie et de l'Hymne de Mameli interprétées par la Fanfare du 10e régiment de carabiniers de Campanie et le chœur de voix blanches de San Carlo, a descendu un grand drapeau italien sur la façade de la préfecture.
 "Je partage tout à fait les propos du chef de l'État. Les grands défis auxquels nous sommes confrontés sont d'aider nos jeunes à avoir un avenir meilleur et de réduire les inégalités qui frappent nos communautés. Ce doivent être nos grandes batailles à tous pour sauver la Terre et garantir la paix", a déclaré le secrétaire général Capasso à l'issue de la cérémonie du Jour de la République sur la place Plebiscito, au cours de laquelle le préfet, Claudio Palomba, a lu le message du président Mattarella.
Maria Pia Balducci Molinari, directrice du Musée de la Paix, a assisté à la cérémonie. Des élèves de différentes régions ont été accueillis tout au long de la journée au Musée et des vidéos et des films sur la Constitution et l'histoire de la République italienne ont été diffusés sur 107 murs d'images.

Lire la suite : ...

HUMANITARIAN MISSION TO UKRAINE

La Fondazione Mediterrane avec les États-Unis du Monde - représentés par le président de la Commission des volontaires Giuseppe Lumia et Giovan Battista Cicchetti Marchegiani, président du Groupe d'opérations d'urgence de la colonne mobile de la protection Civile Nationale - ETS - ont effectué une mission à Odessa, livrant une ambulance et des biens de première nécessité.
A cette occasion, il a été convenu avec la municipalité d'Odessa de créer un centre stable pour la réhabilitation et l'assistance des mineurs victimes du conflit.
A l'issue de la mission, la sénatrice Lumia et le Dr. Cicchetti Marchegiani ont remis le drapeau ukrainien avec les signatures des participants entre les mains du président de la Fondazione Mediterraneo Michele Capasso.

Lire la suite : ...

SŒUR GABRIELLA IMPERATORE VISITE LE MUSÉE DE LA PAIX

Sœur Gabriella Imperatore, directrice de l'Institut Marie Auxiliatrice de Vomero (Naples), accompagnée de Sœur Anna Avenia, a visité les Etats-Unis du Monde et le Musée de la Paix.
Accueillie par le président Michele Capasso et la directrice du Musée Pia Molinari, elle a visité les principaux parcours émotionnels et les lieux sacrés dédiés à Don Bosco et à Mère Mazzarello.

Lire la suite : ...

FÊTE DE MARIE AUXILIATRICE AU MUSÉE DE LA PAIX - MAMT

Le Musée de la Paix - MAMT célèbre la fête de Marie Auxiliatrice avec une vidéo, la messe et la participation de nombreux jeunes avant les reliques de Don Bosco et de Mère Mazzarello conservées au Musée de la Paix - MAMT.
Les jeunes s'exclament "Nous voulons vivre en couleur, avec le cœur de DON BOSCO".

Lire la suite : ...

JOURNÉE DE LA LÉGALITÉ : DIALOGUES SUR LES MAFIAS À L'OCCASION DU 31E ANNIVERSAIRE DE L'ASSASSINAT DE GIOVANNI FALCONE

La "Journée de la Légalité" s'est tenue au Musée de la Paix - MAMT avec une cérémonie commémorative à l'occasion du 31ème anniversaire du massacre de Capaci.
Dès 8 heures du matin, les écrans géants - tant à l'intérieur qu'à l'extérieur - du musée ont permis de communiquer avec Palerme et d'autres villes d'Italie.
En même temps, il y a eu une participation aux "Dialogues sur les Mafias", avec la Fondation Caponnetto et l'OMCOM - Observatoire Méditerranéen sur le Crime Organisé et les Mafias.
Le Secrétaire Général Michele Capasso et la directrice Pia Molinari étaient présents, ainsi que des étudiants de différentes écoles du sud de l'Italie.

Lire la suite : ...

CONCLUSION DU PROJET "EN VOYAGE AVEC PARTENOPE"

Le Secrétaire Général prof. Michele Capasso et la dott. Pia Molinari sont intervenus lors de la clôture du projet "En voyage avec Partenope ", qui a vu la collaboration des États-Unis du Monde et de la Fondazione Mediterraneo avec des visites au Musée de la Paix et devant l'œuvre monumentale "Totem de la Paix" du sculpteur Mario Molinari.
Le projet, coordonné par l'Institut Rare "G. Caselli" de Naples avec la contribution de "ACLI - Biens Culturels de Naples", a impliqué un groupe d'étudiants enthousiastes de différentes disciplines qui ont eu l'occasion d'explorer les lieux évocateurs du centre historique de Naples, en capturant avec leurs appareils photo non seulement la beauté architecturale, mais aussi l'histoire millénaire et le charme unique de cette ville.
Les étudiants du cours "Graphisme et design céramique" ont participé à l'enrichissement des images par leur créativité, en créant des œuvres qui interprètent le mythe de "Partenope" et l'histoire de Naples d'une manière originale et contemporaine, en utilisant la céramique comme moyen d'expression.
"Une expérience importante", a déclaré le Secrétaire Général Capasso, "celle de "En Voyage avec Partenope", et le souhait est que ce voyage se poursuive, en laissant une empreinte durable dans la mémoire de chacun".

Lire la suite : ...

RÉUNION DU JURY DU PRIX GRIMALDI

Le jury international du "Mare Nostrum Award", prix créé il y a plusieurs années par le Groupe Grimaldi, s'est réuni à Naples.
A cette occasion, le Président Michele Capasso - membre du jury présidé par Bruno Vespa, présent aux travaux - a souligné l'importance du Prix pour rétablir la confiance dans une région - la Méditerranée - surtout après la combinaison "pandémie-guerre".

Lire la suite : ...

L'INSTITUT TECHNIQUE AGRAIRE D'ÉTAT "DE SANCTIS-D'AGOSTINO" DE DOMICELLA VISITE LE MUSÉE

Les élèves et les enseignants de l'Institut technique agricole d'État "De Sanctis-D'Agostino" de Domicella (AV) ont visité le Musée de la paix et le siège des "États-Unis du monde".
Accueillis par le Secrétaire Général, le professeur Michele Capasso, ils ont parcouru les principaux sentiers de l'émotion, exprimant leur satisfaction pour un lieu unique, patrimoine de l'humanité.

Lire la suite : ...

LA MÉMOIRE DE VITTORIO DI PACE À L'OCCASION DU 10E ANNIVERSAIRE DE SA DÉCÈS

Une cérémonie a été organisée au siège des États-Unis du Monde et du Musée de la Paix en mémoire de l'architecte Vittorio Di Pace, décédé à l'âge de 106 ans le 21 mai 2013.
Membre du Conseil d'administration de la Fondation et l'un des promoteurs - avec Gerardo Marotta et d'autres - des "États-Unis du Monde" et de la "Cité interethnique", il a travaillé jusqu'au bout pour la Terre et pour la Paix.
Michele Capasso et Pia Molinari se souviennent de leur ami comme d'un architecte inestimable pour le développement de la Fondation.

Lire la suite : ...