Totem de la Paix

Le "Totem de la Paix" est une marque régulièrement déposée selon les lois en vigueur. Pourtant toutes initiatives prises par des tiers, utilisant la marque ou la mention "Totem de la Paix", dans n'importe quel contexte et à toutes fins, intègre à toutes fins utiles le cas de marque d'infraction.

La Fondazione Mediterraneo – Organisation internationale d’utilité sociale à but non lucratif (Onlus) créée en 1994 par l’Architecte Michele Capasso avec savants et savantes de l’espace euro méditerranéen, politiciens d’organismes internationaux et diplomates engagés en action de paix – a réalisé d’importantes initiatives pour la Paix e le développement partagé : parmi celles-ci, la création à Naples de la “Maison de la Paix – Casa Universale delle Culture” à laquelle ont adhéré plusieurs Pays et organismes internationaux tels que les Nations Unies, l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée, la Ligue des Etats Arabes, l’Organisation Internationale pour les Migrations, la Fondation Euro Méditerranéenne "Anna Lindh".

Le "Totem de la Paix", œuvre du sculpteur Mario Molinari, est le symbole de la "Maison de la Paix – Casa Universale delle Culture" et représente la Paix dans le Monde et, spécialement, dans la Grande Méditerranée : l’objectif de la Fondazione Mediterraneo est celui de diffuser ce symbole universel pour créer le réseau des "Villes pour la Paix dans le Monde".

Le sculpteur Mario Molinari a été un artiste renommé, sensible aux thèmes de la paix et du dialogue entre les cultures, comme le témoigne ses œuvres et sa vie.

Le projet culturel du "Totem de la Paix" est réalisé dans le monde par Michele Capasso: engagé, depuis 1990, à la construction du dialogue comme instrument pour la médiations des conflits, il conjugue son expérience internationale de programmation et de organisation de projets sociaux et interculturels avec celle professionnelle d'architecte et ingénieur.

La voile symbole du voyage, de la mer. Ce "Mare Nostrum" qui a été berceau de la civilisation, théâtre d’affrontements et de batailles entre les populations qui l’habitaient, mais aussi et surtout théâtre d’échanges de marchandises et de savoirs. Une mer célébrée dans le mythe où Ulysse se perdit, en continuant à errer dans sa recherche désespérée d’un chemin de retour.  La voile qui se teint de rouge, à l’aube et au coucher de soleil, au départ et au retour suivant le rythme, immutable, de l’Univers.

(M. MOLINARI)



Dans le cours des rencontres institutionnelles à Zurich elles ont été examinées les propositions pour la réalisation du Totem de la Paix dans la ville suisse.

Lire la suite : ...

Elles ont été définies les « Olympiades euroméditerranéennes » les événements simultanément reçus de la Fondazione Mediterraneo à Naples dans son siège.
La réunion des 42 ambassadeurs participants à SOM de l'Union pour la Méditerranée, avec le secrétaire général Sijilmassi ; la réunion des ambassadeurs membres du Conseil supérieur de la Fondation Anna Lindh, en même temps à la principale des Réseaux nationaux et aux membres du Conseil Consultatif ; la dernière rencontre Euroméditerranéen avec les media et le Commissaire Européen Štefan Füle, qui a jeté les bases pour les programmes futurs ; les conférences du président Romano Prodi et d'autres exposants de la politique euromediterranea; l'Assemblée générale du Réseau Italien pour Dialogue Euroméditerranéen ; le workshop thématiques ; la cérémonie des « Prix Meidterraneo » à Romano Prodi, à Štefan Füle, à Simone Camilli, à Pino Daniele, à Serge Telle, à Maurizio Marinella, à Antonio de Martino, aux Mères israëliennes et palestiniennes, aux Artisans d'Algeri, à Felicio Angrisano, à Andreu Claret.
Le dénominateur commun qu'il a réuni tous est le « Totem de la Paix » de Mario Molinari : il voile rouge qui a symboliquement représenté la paix et a accompagné cet instant défini des participants « historique » pour la qualité et l'importance des conclusions et des résultats atteints, propre à l'occasion du fête du vingt-cinquième anniversaire de la Fondazione Mediterraneo.

Lire la suite : ...

À la veille du 4° Rendez-vous mondial des jeunes, en présence d'une délégation du Sermig et de la Fondazione Mediterraneo, Michele Capasso et Ernesto Olivero ils ont hissé sur la terrasse du « Maison de le Paix » les drapeaux de la paix du Sermig, inventées de l'Étude Teste.
Ils s'appuient, pendant les jours du mondial, au « Totem de la Paix » de Mario Molinari.

Lire la suite : ...

Le scientifique Italien-américain Ruggero Maria Santilli a reçu le « Totem de la Paix » du sculpteur Mario Molinari.
Santilli a exprimé son émotion et s'est engagés de réaliser l'oeuvre monumentale dans les Etats Unis dédiée à la Science quel pilier fondamental de la Paix.

Lire la suite : ...

Le dr. Jamal Sanad Al-Suwaidi, Directeur Generale de l'Emirates Center for Strategic Studies and Research accompagné d'une délégation, a reçu en don de Pia et Jacopo Molinari un exemplaire en terre cuite du « Totem de la Paix » de Mario Molinari :  « Je le tiendrai avec comme symbole de Paix, plus que jamais nécessaire dans cet instant historique » a affirmé en remerciant pour la reconnaissance.

Lire la suite : ...

Le Totem de la Paix devient le symbole des victimes massacrées dans la tourmentée région de l'Iraq.

Lire la suite : ...

Le « Totem de la Paix » de Mario Molinari - en cours de réalisation à Procida - sera dédié, ainsi comme établi dans le 2013, aux « MIGRANTI VICTIMES INNOCENTES DANS LA MÉDITERRANÉE ».
Il s'appuie ainsi au « Totem de la Paix à la Farnesina » (dédié aux morts italiens en Afghanistan), au « Totem de la Paix à Pescasseroli » (dédié aux Alpins morts dans toutes les guerres) et à celui en cours de réalisation à Ramallah (dédié aux victimes innocentes du conflit israël-palestinien).

 

Lire la suite : ...

Le « Totem de la Paix » de Mario Molinari - qui la Fondazione Mediterraneo répand dans le monde entier - sera réalisé à Ramallah et dédié aux victimes innocentes du conflit israël-Palestinien : il est combien établi entre le Président Capasso et le Président Abu Mazen.
Le « Totem de la Paix » à Ramallah poursuit la parcours des oeuvres monumentales dédiées aux victimes innocentes : dans le 2010 à la Farnesina il fut dédié aux militaires italiens morts dans la mission de paix en Afghanistan, dans les 2010 à Pescasseroli aux Alpins morts dans toutes guerres et à Procida dans le 2014 aux migrants morts dans la Méditerranée, dans cherche de liberté, de démocratie et de dignité.