Fédération Anna Lindh Italia || Onlus

La Federazione Anna Lindh Italia, à but non lucratif, partage les objectifs de la Fondation Anna Lindh créée en 2004 par la Commission européenne en collaboration avec les 42 pays euro-méditerranéens.
Le but de la Fédération est de promouvoir, soutenir et mettre en œuvre l'interaction culturelle et sociale entre l'Italie et les pays euro-méditerranéens dans différents domaines d'action, y compris: l'art, l'architecture, l'archéologie, l'environnement, l'artisanat, les jeunes, les femmes, les droits de l'homme , les migrants, les métiers d'art, l'emploi, la formation, l'éducation, la garde des enfants, les sports, le dialogue inter-religieux, le droit, la musique, la culture alimentaire, l'autonomisation, la tradition, le tourisme, la solidarité sociale, les échanges économiques et culturels, de l'artisanat d'art.
En particulier, la Fédération entend mettre en œuvre des initiatives en faveur des jeunes visant notamment à rétablir leur espoir et la confiance en promouvant le «vraie», le «beau» et le «bon».

La Fédération Anna Lindh Italia a participé aux événements de "Pescasseroli Legge" avec la direction artistique de Dacia Maraini.
Parmi les livres présentés figurent ceux de
Tiziana Ferrario, Alan Friedman, Piero Fassino, Alessandro Barbano, Loredana Lipperini, Marilu Simoneschi, Martin et Alessandra Viola.

Lire la suite : ...

Le président Capasso a pris la parole à Rome lors de la cérémonie de la huitième édition des "Rencontres internationales pour la paix", organisées par les franciscains d’Espagne.
Une marche pour la paix qui se termine à Assise, en communion avec d'autres congrégations, parmi lesquelles la Famille salésienne.

Lire la suite : ...

A l'occasion des célébrations du centenaire de la naissance de Nelson Mandela, le Président Michele Capasso a présenté le WORLD PEACE FORUM basé sur les valeurs d'égalité et de respect des droits de l'homme à la base de la vie du président sud-africain décédé en 2013.
La conseillère municipale de Naples, Alessandra Sardu, a souligné l'importance de l'initiative et le rôle de la ville de Naples pour en assurer le succès.
A la fin du travail, une invitation a été faite aux représentants des institutions et associations présentes pour collaborer à cet événement important pour l'Italie et pour la ville de Naples.

Lire la suite : ...

La Fondazione Mediterraneo a organisé une nouvelle édition de la Summer School sur les thèmes de la paix et de la coexistence entre les cultures.
Des moments importants ont été les réunions et les messes dans le refuge et dans la petite église dédiée à Marie Auxiliatrice sous la direction de sœur Maria Pia Giudici.

Lire la suite : ...

Une délégation de la Fondazione Mediterraneo a participé aux célébrations à l'occasion du centenaire de la naissance de Nelson Mandela.
Le président Capasso a rappelé les deux rencontres avec le président sud-africain et l'enseignement indélébile qui a retracé le sens de la vie et de l'action de la Fondation.
Le discours de Barak Obama est particulièrement important: l'ancien président américain au Wanderers Stadium a lancé un appel pour l'égalité, le changement, l'espoir, la tolérance et l'inclusion en se référant aux valeurs pour lesquelles il a combattu tout au long de la vie le président  sud-africain, invitant le monde à prendre  exemple du prix Nobel de la paix  décédé le 5 décembre 2013.
Obama a mis l'accent sur les inégalités qui frappent "de nombreux pays en développement où les richesses finissent dans les poches des mêmes personnes, renforçant le modèle des inégalités et alimentant la corruption". Un problème qui, selon l'ancien président, émerge encore plus « aux États-Unis et dans les pays occidentaux où l'insécurité économique des familles de la classe moyenne, de celles qui travaillent dans les usines, dans les fermes a augmenté. des millions de personnes sont ignorées, alors que peu de personnes détiennent trop de pouvoirs, trop d'influence dans les médias et dans la vie économique ».
Au Wanderers Stadium de Johannesburg, l'ancien président a invité des citoyens du monde entier à « croire aux faits », avec un appel au réalisme et contre de fausses nouvelles. "Sans les faits, il n'y a pas de base pour la collaboration, si je dis que c'est un podium et que vous dites que c'est un éléphant, il nous sera difficile de collaborer." Parmi la foule, qui est arrivée tôt dans la journée pour l'écouter, se trouvaient également des invités de marque dont la dernière femme de Mandela, l'ancienne présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, l'ancien secrétaire général de l'ONU, Koffi Annan, et l'ancien Premier ministre italien Matteo Renzi.

Lire la suite : ...