MAMT||Museo Mediterraneo dell' Arte, della Musica e delle Tradizioni (FR)

Le MAMTMusée Méditerranée de l'Art, de la Musique et des Traditions est un espace créé par la Fondazione Mediterraneo au fin de « vivre », en manière interactive, les émotions positives du Notre Mer à travers les Membres, la Musique et les Traditions.
Le MAMT est une des principales initiatives de la Fondazione Mediterraneo: un espace actif pour faire dialoguer Membres, Musique et Traditions de la Méditerranée à l'intérieur de la société contemporaine. La conscience du passé d'anciennes traditions est la base pour la construction d'une humanité de rationalité et relations : la grandeur de la Méditerranée unit en effet le talent, la fatigue et l'intélligence ensemble à la capacité de partager des espaces et des cultures. Aujourd'hui plus que jamais le sens du futur est donné de la conscience de la souffrance, des conflits et au même temps de la capacité de partager les joies et les liens.
L'Art et la Musique sont toujours le moyen de communication et du partage de l'humanité que, dans un détail parcouru « Méditerranée », ils nous permettent de traverser la violence de l'être humain qui a trouvé en Bosnie, Palestine, Syrie et autres lieux l'expression de sa plus grande barbarie : de cela elles sont témoignage les Expositions Bosnie, pour ne pas oublier et Souffrance et Espoir dans le monde vous préparez à l'intérieur du Musée.
Au même temp des symboles qui invitent à la rencontre et à l'espoir paraissent dans les terres de la désolation et du silence : La Crèche de Ferrigno, l'exposition Une Mer, trois Fois, la Paix et le Dernier Dîner napolitain font partie du patrimoine descriptif du Musée.
Autour du Totem de la Paix et aux autres oeuvres de Mario Molinari, sculpteur de la couleur, ils accompagnent la solitaire parcours de liberté Monde Onirique de John Crown et l'envie de partecipation et de reconnaissance des femmes de la Méditerranée dans l'Exposition En déchirant les voiles, femmes artistes du Monde Islamique.
Le Fado, le Flamenco, le Tango, le Sirtaki, le Chant de Naples, les Grands Opéras, la Musique Arabe et les Classiques de tous les temps capturent le visiteur avec la perfection acoustique du « Music Hall » du Musée.
Détail signifié assume la section dédiée à Pino Daniele.
La chaleur de la nature méditerranéenne et la conscience d'en devoir préserver la mémoire, la richesse et la fertilité trouvent dans la « Section Architecture » – avec les présences de Alvaro Siza, de Pica Ciamarra Associés, de Vittorio Di Pace, de Nicola Pagliara, de Marco Introini et d'autres - et dans Voices des Migranti un ultérieur et raffiné piqué de force.
Les oeuvres di Pietro et Rino Volpe tracent des signes méditerranéens dans lesquels la culture et la littérature se mélangent avec la créativité en constituant une collection unique.
Un ensemble des vidèos à très haute définition sur les sites plus significatifs de la Région Campanie accueillera les croisiéristes et les visiteurs dans tout l'édifice : unique dans son genre l'info point à la plan terre voisine sur la place Mairie.
Le MAMT est, en outre, un articulé système de services dans le coeur de la ville de Naples : la bibliothèque, l'emeroteca, la music hall, les salles de cogrès, les restaurants, l'Euromedcafé, les résidences et le book shop accueillent le visiteur avec sympathie et chaleur : de la Méditerranée !

La présidente Michele Capasso, la directrice Pia Molinari - ainsi que tous les membres de la Fondazione Mediterraneo, de la Federazione Anna Lindh Italia et du Musée de la Paix - MAMT - se souviennent avec amour sœur Maria Pia Giudici soulignant son soutien au Totem pour la paix et aux activités associations, visites au Musée, rencontres avec des jeunes et des pauvres de divers pays, participation à la réunion "Kimiyya" pour les droits des femmes et bien d'autres moments qui ont marqué la dernière décennie, laissant une marque indélébile d'un grand ami.
Le président Capasso pleure la mère, la sœur et l'ami en gardant dans son cœur sa définition de "chasseur du positif et de tout ce qui est vrai, beau, bon"
.

Lire la suite : ...

Le président Michele Capasso a participé à la cérémonie de rotation du commandant interrégional des carabiniers "Ogaden". Le général du corps d'armée Vittorio Tomasone, à partir du 3 février 2020, sera remplacé par le général Adolfo Fischione. Le général Tomasone quitte, après près de 50 ans de vie militaire, dont 21 mois passés au commandement de l'Ogaden interrégional, le service actif dans l'arme. À la rotation, devant un service de formation aligné dans les armes dans la caserne historique "Salvo D'Acquisto", avec le drapeau de la guerre et la fanfare du 10e régiment de carabiniers "Campanie", le commandant général des armes a assisté, Le général du corps d'armée Giovanni Nistri et de nombreuses autorités religieuses, civiles et militaires de la capitale. Il y avait également une grande représentation des carabiniers des départements territoriaux et spécialisés opérant dans les zones sous la responsabilité de la "Ogaden" interrégionale, ainsi que des délégués des organes de la représentation militaire, des orphelins et des membres de la famille des victimes du devoir, des camarades en congé, des associations de combat. et arme. Dans les heures précédant la cérémonie, le général Tomasone a honoré le vice-brigadier Salvo D’Acquisto, médaille d’or pour la vaillance militaire "en mémoire", en plaçant un coussin de fleurs sur la tombe du héros dans la basilique de Santa Chiara. Lors de l'adieu, le général Tomasone a tout d'abord adressé une pensée émouvante à ceux qui ont sacrifié leur vie pour l'arme et pour notre pays bien-aimé, aux nombreux soldats blessés de service et à toutes les familles affectées dans leurs affections. Ci-dessous, il a remercié tous les carabiniers de l'Ogaden pour leur engagement, leur professionnalisme et leur dévouement au quotidien en faveur des communautés locales et pour les résultats importants obtenus dans l'action de prévention et de répression de toutes les formes d'illégalité. À son tour, le général Fischione s'est déclaré satisfait de la position élevée qui lui a été conférée, assurant le plus grand engagement afin de renforcer davantage l'activité des carabiniers dans les régions de Campanie, Abruzzes, Basilicate, Molise et Pouilles.
Au cours de brèves discussions avec le commandant général Nistri, le général Stefanizzi et le général Fischione, le président Capasso a déclaré la joie et la pleine disponibilité de la Fondation pour accueillir l'exposition "L'Arma" dans un proche avenir au Musée de la Paix - MAMT des Carabiniers, dans les siècles fidèles »
.

Lire la suite : ...

Le onzième anniversaire est dédié aux 600 ans depuis la construction du dôme de Brunelleschi à Florence.
Au Musée, des vidéos, des images et des documents sur le dôme sont disponibles et des images, des films, des interviews et des pages importantes sur le bâtiment symbolique de la ville de Florence sont projetés.
«Le dôme de Brunelleschi est toujours la plus grande maçonnerie jamais construite aujourd'hui. Avec une base octogonale, son diamètre extérieur est de 54,8 mètres tandis que le diamètre intérieur est de 45,5 mètres. Avec ce chef-d'œuvre, conventionnellement, la grande saison de l'humanisme et de la Renaissance commence », explique l'architecte présidente Michele Capasso, spécialiste de Brunelleschi et du Dôme.
Le Dôme est avant tout le symbole de l'Univers, de son ordre et de sa beauté. Pour les chrétiens, il parle de Dieu et de sa réunification avec les hommes. Leon Battista Alberti a été parmi les premiers admirateurs de la grande œuvre de Filippo Brunelleschi. Les appréciations et les études sur le Dôme de Brunelleschi n'ont jamais cessé. Son charme est tel que depuis des générations, la passion de comprendre et d'expliquer la «machine» du Dôme continue de susciter de vifs débats entre spécialistes.
Le problème de "tourner le dôme" se pose à l'opéra de Santa Maria del Fiore depuis 1418: des invitations sont faites, des appels d'offres et des consultations sont demandés, conscients de la complexité de la construction. Il s'agissait de résoudre l'octogone du tambour (la taxe sur le dôme), hérité de Talenti, Benci di Cione, Giovanni d'Ambrogio et autres, et de résoudre le plus grand problème technique de l'Occident de ces décennies. Enfin, en 1420, le choix s'est porté sur Filippo Brunelleschi. Le 7 août de la même année, les travaux de construction du dôme ont commencé à se terminer, jusqu'à la base de la lanterne, le 1er août 1436. La lanterne avec un couvercle en forme de cône, conçue par Brunelleschi, n'a été construite qu'après la mort du artiste (1446) et la boule de cuivre doré avec la croix, d'Andrea del Verrocchio, contenant des reliques sacrées, a été placée en 1466
.

Lire la suite : ...

Comme chaque année, le Musée de la Paix a organisé divers événements avec des élèves et différents groupes de visiteurs à l'occasion du "Memorial Day".
Dans la Sala Israel - inaugurée par Shimon Peres - diverses vidéos ont été projetées, certaines non publiées également, sur la Shoah et sur la déportation des Juifs vers les différents camps de concentration.
Emotion et participation notamment en regardant les témoignages d'Andra et de Tatiana Bucci à l'occasion de leur visite au Musée de la Paix. Leur histoire est émouvante: filles d'une mère juive, en 1944 - alors qu'elles n'avaient que 6 et 4 ans - elles ont été déportées à Auschwitz et ont survécu.
Aujourd'hui, Tatiana vit à Bruxelles, tandis que l'Andra entre les États-Unis et l'Europe.
A cette occasion, le livre "Storia di Sergio" d'Alessandra Viola, Andra Bucci et Tatiana Bucci a été présenté: l'histoire de leur cousine napolitaine décédée dans des camps de concentration
.

Lire la suite : ...

Le dixième anniversaire est dédié au centième anniversaire de la naissance de Chiara Lubich.
De nombreux intellectuels et religieux sont intervenus dans les salles multimédias du Musée où - dans la rubrique "Les grands protagonistes de l'histoire" - des vidéos, images et documents sur Chiara sont disponibles: une femme qui avec douceur et rigueur a propagé l'Evangile et le dialogue interreligieux.
À cette occasion, des images, des films, des interviews et des pages importantes écrites par Chiara Lubich ont été projetés
.

Lire la suite : ...

Le neuvième anniversaire est dédié au centième anniversaire de la naissance de Federico Fellini.
De nombreux artistes et acteurs sont intervenus dans les salles multimédias du Musée où - dans la rubrique "Les grands protagonistes de l'histoire" - des vidéos, images et documents sur le grand metteur en scène sont disponibles.
A cette occasion, des images, des films, des interviews et des commentaires du monde entier ont été projetés à l'occasion du centenaire. Les films les plus significatifs du grand réalisateur ont été re-proposés dans les 5 étages du Musée
.

Lire la suite : ...

Le huitième anniversaire est dédié au vingtième anniversaire de la mort de Bettino Craxi.
De nombreux politiciens sont intervenus dans les salles multimédias du Musée où - dans la rubrique "Les grands protagonistes de l'histoire" - des vidéos, des images et des documents sur l'homme d'État italien sont disponibles.
A cette occasion, des pages du livre récent de Bettino Craxi "Paris - Hammamet" et des pages des livres de Claudio Martelli "L'antipathique" et Marcello Sorgi "Présumé coupable" ont été lues.
Les interviews et tout le matériel vidéo sur Bettino Craxi ont été répétés dans les 5 étages du Musée.
Dans l'après-midi débat sur le récent film de Gianni Amelio "Hammamet".
Le président Michele Capasso a rappelé l'amitié entre Bettino Craxi et son père Raffaele et ses fréquentes visites au domicile de Pietro Nenni, ainsi que les visites à San Sebastiano al Vesuvio et les funérailles de 2000 en Tunisie. "
Tous rapportés dans le livre "Nostro Mare Nostro" de
Michele Capasso.

Lire la suite : ...

"Ma liberté équivaut à ma vie".
"C'est l'inscription sur une simple tombe blanchie à la chaux face à l'Italie, en mémoire d'un grand homme d'État: Bettino Craxi".
Sur ces mots, le président Michele Capasso a rendu hommage à l'homme d'État et au socialiste qui a partagé une longue période avec son père Raffaele, l'un des fondateurs du Parti socialiste, ami de Pertini et Nenni.
Le président Capasso s'est rendu à Hammamet quelques jours avant d'être présent au Musée de la Paix - MAMT où une cérémonie a eu lieu avec un moment de débat sur le film de Gianni Amelio "Hammamet".
Et en ce jour, le 19 janvier 2020, de nombreuses personnes, près de 1000 personnes, des accents de toute l'Italie, le désir de ne pas se sentir vétérans mais une partie de l'histoire. Quelques larmes de dames aux lunettes noires.
À 10 h 30, la commémoration de Bettino Craxi, le jour exact de sa mort il y a 20 ans, a eu lieu au cimetière catholique de Hammamet, en Tunisie, une langue de sable devant les tombeaux des musulmans, évidemment dans un espace beaucoup plus grand. La veuve Anna Moncini Craxi arrive, escortée par ses enfants. Stefania est embrassée par Benedetto, le fils de Bobo, le petit-fils qui porte le nom de son grand-père même si personne ne l'appelle Bettino, signe de réconciliation entre les frères qui vivent la douleur et cette longue blessure jamais cicatrisée de deux manières différentes.
Il n'y a pas de discours politiques, seuls de nombreux dirigeants ou militants de l'ancien PSI, comme Ugo Intini, ou du nouveau, comme le sénateur Riccardo Nencini et le secrétaire Enzo Maraio, et certains Forza Italia MP, qui laissent les œillets sur le tombeau blanc, repeints frais, du leader socialiste. Une seule voix s'élève du groupe silencieux: c'est celle d'un ami baryton qui chante l'Ave Maria de Schubert. Claudio Martelli arrive avec un léger retard et cela fait sourire les vieux socialistes car c'était comme ça même alors, quand tout semblait tourner autour d'un œillet rouge. Maintenant, cette fleur est sur une pierre tombale blanche, sur le relief d'un livre ouvert comme on le voit dans l'ancien symbole du socialisme italien. Il y a un soleil magnifique et le bruit de la mer, "Nostro Mare Nostro": divisé par nous et non par nous!
"Un millier sont venus, comme celui de Garibaldi. Le témoignage que Craxi est vivant, contrairement aux nombreux morts qui prétendent discuter de ses erreurs avant même les leurs", a expliqué sa fille Stefania. Alors que sa femme Anna a ajouté: "Je suis très ému, la confiance de ces amis et compagnons est plus grande que je ne le pensais, 20 ans se sont écoulés et Bettino est toujours dans le cœur de beaucoup".
"Le Parti démocrate et la Ligue sont absents ici à Hammamet? Beaucoup d'Italiens se passent du Parti démocrate et de la Ligue et peut-être que nous, les socialistes aussi, pouvons nous passer des deux", a déclaré son fils Bobo. Il a ajouté: "Il y a une double lecture, nous sommes obligés de nous souvenir et de nous souvenir, mais aussi de nous rappeler qu'il a été victime d'une persécution sans précédent, comme le Président de la République l'a dit il y a 10 ans
.

Lire la suite : ...