Kimiyya ||Le Donne Attrici del Dialogo (FR)

Les Femmes Actrices du Dialogue

L'Action commune « KĪMIYYA. Les Femmes Actrices du Dialogue » est idée et réalisée  par la Fondazione Mediterraneo, en collaboration avec 12 Réseaux nationaux de la Fondation Anna Lindh: Albanie, Algérie, Bosnie-Herzégovine, Espagne, France, Italie, Malte, Mauritanie, République Tchèque, Lituanie, Slovénie, Tunisie.
L’Action veut recueillir et approfondir le travail accompli jusqu'à présent, en formulant des recommandations et des lignes opérationnelles concrètes.
La Femme est la principale «promotrice» des connexions entre les sociétés civiles: en soutenant sa formation, l'éducation et l'accès aux nouveaux outils des nouvelles technologies numériques, on pourra faciliter la mise en œuvre du dialogue interculturel dans la région euro-méditerranéenne et réduire les migrations et les causes des conflits.
Le nom KĪMIYYA a été choisi parce que dans les anciennes langues de la Méditerranée (amharique, arabe, grecque et d’autres langues) il signifie «embrasser», «fondre», «mettre ensemble», «réunir», «partager», «mélanger».

L’ action inter-réseaux «Kimiyya. Les Femmes Actrices du Dialogue » - présenté par la Fondazione Mediterraneo et les Réseaux nationaux de la « Fondation Anna Lindh » (FAL) de Malte, de la France, de la Tunisie, de l'Algérie, de l'Albanie et de la Bosnie-Herzégovine - a été approuvé et financé par la FAL en date du 15 Juin 2017.
Suite à la réception de la communication officielle, la Fondazione Mediterraneo a partagé la même communication avec les membres du Réseau italien participants au séminaire de formation sur les possibilités de financement européen. Les membres présents ont proposé la combinaison de l’Assemblée générale du Réseau italien à cet événement afin de permettre aux membres du Réseau italien de connaître les collègues des 42 Réseaux nationaux et de partager cette importante initiative pour les femmes et pour le dialogue interculturel.

Lire la suite : ...

Lors d'une réunion à Barcelone, les Chef de file des réseaux italien et espagnol - Michele Capasso et Maria Angels Roque - ont annoncé une série d'initiatives conjointes pour promouvoir, défendre et soutenir le rôle des femmes dans le dialogue et la paix dans la région euro-méditerranéenne.

Lire la suite : ...

Le président Capassoa eu une rencontre cordiale avec Delphine Borione, secrétaire générale adjointe de l'UpM. Les différentes problématiques liées aux 42 pays euro-méditerranéens adhérant à l'UpM ont été analysées et, en particulier, le rôle des femmes et des jeunes pour contrer les populismes et les autoritarismes alimentant l'extrémisme violent qui saigne de nombreux pays.
Le président Capasso a proposé de créer un espace d'information multimédia sur les activités de l'UpM et du programme ENI-CBC MED dans des espaces spéciaux du Musée de la Paix - MAMT de Naples.

Lire la suite : ...