ARCHIVIO 2010/2019 (FR)

Le rendez-vous à Nairobi s'ouvre sur une minute de silence, observée avant chaque réunion préparatoire, à l'intention des victimes de l'accident d'avion en Éthiopie, au cours duquel 157 personnes sont décédées, dont 19 employés de l'ONU.
Jusqu'au vendredi 15 mars, les délégués de 193 États membres de l'ONU, des ministres, des représentants d'ONG, d'associations - parmi lesquelles la "Fondazione Mediterraneo" et la "Fédération Anna Lindh Italia Onlus" - et des directeurs de sociétés multinationales ont discuté de ces questions.
L’environnement, dans le but de multiplier les efforts pour sauver la planète du changement climatique et de l’exploitation excessive des ressources.
Il a également été question de nouvelles technologies et en particulier de géo-ingénierie, telles que des solutions alternatives à la production excessive de CO2, à la réduction de la consommation, au gaspillage alimentaire et à la dé carbonisation des économies et à la pollution marine par les plastiques.
Le président Capasso, lors d'une de ses réunions, a rappelé ce que le pape François a dit - toujours attentif à la question du respect de la Maison commune, à laquelle il a dédié l'encyclique "Laudato sì" - il y a quelques jours, recevant les participants à la conférence au Vatican sur "Religions et développement durable": le pape a souligné à cette occasion la nécessité d'une "conversion écologique" du monde actuel.
"Plastic Free Oceans", le plastique de nos mers: avec cette devise, le WWF a lancé une mobilisation internationale pour accélérer l'interdiction des produits en plastique à usage unique en Europe et en Italie.
La "Fondazione Mediterraneo " et les associations de défense de l'environnement de la "Federazione Anna Lindh Italia Onlus" ont souligné comment l'objectif de cette Assemblée à Nairobi est de disposer d'un New Deal traitant de tous les problèmes environnementaux, du climat à la biodiversité, en passant par la surpêche. ressources de manière coordonnée et constructive et non plus fragmentée, comme cela a été le cas jusqu'à présent.
Selon le dernier rapport du WWF, environ 100 millions de tonnes de plastique sont dispersées dans le monde chaque année et environ 9 millions de tonnes se retrouvent chaque année dans nos océans.
"Ce n'est plus supportable, a déclaré le président Capasso, nous détruisons le pays" et a rappelé les manifestations prévues le 15 mars dans le monde, sous l'impulsion de la jeune Suédoise Greta, pour faire face aux changements climatiques qui détruisent notre planète. futur.