ARCHIVIO 2010/2019 (FR)

Une session de l'Assemblée générale du Réseau italien - à laquelle ont assisté des membres du « RIDE-aps » et des membres de la « Fédération Anna Lindh Italia Onlus » - a été consacrée à l'analyse de la situation créée par le Ministère des Affaires étrangères (MAECI) avec la lettre du 18 août 2017 qui a communiqué la désignation d'un nouveau chef de file du réseau (l’association « RIDE-aps ») pour remplacer la Fondazione Mediterraneo,  élue dans ce rôle par l'Assemblée générale du 11 septembre 2015 et avec un mandat jusqu’au  11 septembre 2018 (comme confirmé par le même MAECI par lettre du 25.11.2015).
Les membres ont unanimement exprimé leur consternation pour cette cette décision sans aucune motivation et ont envoyé une lettre au ministre Alfano avec la quelle proposent la seule solution possible; la désignation de 2 chef de file: la « Ride – aps » et la « Fédération Anna Lindh Italia onlus ».
La représentant de la "CO.PE.A.M." - Paola Parri - déclare d’"avoir confirmé la qualité de membre de CO.PE.A.M. à l'Association RIDE et que cela n'entre pas en conflit avec le statut que CO.PE.A.M. a en tant que membre du réseau italien FAL (voir procès-verbal signé, page 12).
Cette considération est la même des 26 membres des Réseaux nationaux de la FAL, de nombreux membres du Conseil consultatif de la FAL et des représentants d'organisations internationales qui ont envoyé une lettre et un appel au ministre Alfano et au Président de la République.
Le  responsable du Réseau italien pour la légalité, M. Salvatore Calleri - Président de la Fondation Caponnetto - a envoyé une lettre au Ministre demandant la mise en œuvre de la seule solution possible.
Afin de faciliter cette solution - la designation de deux Chef de file (la "RIDE - aps" et la « Fédération Anna Lindh Italia onlus » avec l'allocation des ressources seulement à l’association "RIDE - aps" - l'Assemblée Général (légitimement constitué) a approuvé de nouvelles "Règles internes" qui permettent la mise en œuvre immédiate de la solution proposée.
L'Assemblée générale de la «Fédération Anna Lindh Italia Onlus» sur la même question s'est réunie le 28 août 2017.
De nombreux membres du réseau italien ont exprimé l'intention d'écrire de manière autonome au ministre Alfano.
Les détails dans la documentation ci-jointe.